Assemblée de quartier: quand le 15M s'étend - Merci à Irène

Publicado en por djibi



Les indigné-e-s à deux pas de la Sagrada Familia

   

     Trois semaines se sont écoulés depuis que le 15 mai, les indigné-e-s et le mouvement pour une démocratie réelle se sont installés sur la place Catalunya de Barcelone.

Maintenant le mouvement  s'elargit en faisant des assemblées dans les quartiers.

Les deux dernières semaines, on a déjà célébré trois assemblées dans les quartiers Sgda-Familia et Fort Pienc, sur une des places proche de la Sagrada Familia.

Avant le 15M, existait déjà une 'Assamblea pels drets socials' dans le quartier, mais on était en généra lune dizaine de personnes dans les réunions, la plupart d'entre nous déjà 'politisés'. On faisait partie des mouvements de la gauche alternative, syndicats minoritaires, associacions... à présent on est deux cents et le groupe est beaucoup plus hétérogène, des jeunes, bien sûr, mais aussi des pères et mères de famille, et personnes agées.

Dans les premières assemblées du quartier quelques interventions assez significatives: C. , un homme dans la soixantaine "j'étais un vieux militant dans la lutte anti-franquiste, j'étais tombé dans l'apathie, le dégout de la politique, mais grâce a vous, j'ai retrouvé le gôut, l'énergie et la motivation pour lutter. Merci" . Il est dévenu un des plus actifs membres de l'assemblée. R, argentin, qui avait vécu la crise en argentine il y a une dizaine d'annés, J. un jeune qui était arrivée dans le quartier il y a trois ans venant d'un petit village et qui réclame l'humanisation de la ville, en faisant des quartiers des petits villages dans la grand ville, M. qui nous a fait voir comme le message matraqué par les médias a pris même dans les têtes plus 'sociales' quand il nous a dit "mais bon, il y a pas d'argent, la crise, il faut faire avec..." (régard croisée avec G. et X., deux profs dans la faculté de droit qui font parti de l'assemblée depuis le début) ou bien un passant qui a fait un discours contre l'immigration qui nous à laissé très inquiets quant à la facilité que peut avoir l'extrème-droite pour récolter parmi les indignés.

Pour l'instant, on discute, on fait connaissance, on a fait quelques commissions de travail (action, diffusion, coordination, formation) et, si tout le monde voit le danger du rétreciment du mouvement, ou le fait qu'on est pas si nombreux que ça (environ 80000 habitants dans les quartiers de Sgda-Familia / Fort Pienc) on est déjà contents d'avoir regagné un peu le quartier, de se voir chaque semaine sur une place, de causer, d'écouter les autres et de nous sentir un peu plus forts, un peu moins seuls.

Etiquetado en 15M Indignad@s

Comentar este post